Call for papers: XII Chilean International Semiotics Congress (24-26 November 2021)

Second Call

MAIN GROUND

It is a time of storms and in-depth socio-cultural transformations. Semiotics is a discipline that studies signs in the bosom of social life (from the subconscious of the socio-historical subject, Saussure, to the Peirce interpretation). Because, at the level of science is a discourse interpretative reflexive necessary to grasp the emerging reality. In this context the Department of Communication Sciences of the Catholic University of Santísima Concepción (UCSC), in collaboration with the Chilean Association of Semiotics, convenes the 12th Chilean International Congress of Semiotics 2021, under the theme: The role of semiotics in a changing society.

The global health crisis has unveiled a world where everyone is seen and compared, and societies in which borders have lost their capacity to delimit and reserve, logics of convergence which, on the other hand, have also made global space under “social surveillance”. In this context appear phenomena such as the treatment of non-knowledge, populism, the power of information and disinformation and the risks of a socio-political and economic system exceeding the factual power of States. With globalization, the world has become a publicly “guarded” place and the public sphere has resulted in a private sphere promoted by social networks which distort and at the same time increasingly develop the communication ecosystem. . All of these transformations require constant attention and analysis.

All the above, deepened by the context of forced containment by the Covid 19 pandemic, is presented as an opportunity to study the boundary conditions, this is the place where the contradictories, contradictions and implications (Greimas: the semiotic square) are visible, semiotics has something to say.

We are walking on a line of weak uncertainty both on the risks and consequences of our decisions and on the normative uncertainty and legitimacy of life as it is. Until today, the knowledge we have is based on a minimal part supported by certain or obvious facts, and another on doubts, beliefs, intuitions or indications and many conjectures. How much non-knowing can we afford without unleashing uncontrollable threats? What ignorance is relevant and how harmless is it? Apparently we have to get back to work on a solid itinerary which gives us a certain guarantee of anchoring, a support to travel and to plan our activities in the near future without being wrecked in the attempt.

Semiotics has always been attentive to what is happening in the world and presents itself in a state of border or permanent limit, because, as Mangieri (2001) says, it remains faithful to the image of a “traveler without country of origin defined ”. We understand then that when we speak of semiosis, this process is at the base of all disciplines, so to speak, and is by no means an exclusive domain. Yet Semiotics gives meaning to everything seen, written or heard, always associated with a permanent critical awareness and a discursiveness rooted in the historical, social and cultural, a question that does not negate the others. meaningful realities. On the contrary, it values them and gives them relief.

According to this point of view, the XII Chilean International Congress of Semiotics 2021 seeks to become a space for discussion, analysis and interpretation of all the phenomena of signs that invest in the universes of meaning linked to social orders. , political, economic and cultural of the XXI century and their possible rupture, and which strategically organize the contemporary semio-sphere.

We understand, in this context, that the first two decades of this century have brought to light deep processes of social conflicts, political and economic crises, environmental disasters and, more currently, health problems, which are reconfiguring cultural frameworks. , forcing us to reflect critically on the role of our discipline in understanding these transformations. To this is added a set of other phenomena which, by their nature, require the deployment of a global and interdisciplinary vision in order to get closer to their axes of significance: social exclusion, migratory dynamics, institutional crisis, globalization and de-globalization, deterritorialization of power, reconfigurations of space (public / private, spaces of interaction and virtual spaces). In other words, the set of spheres that make up contemporary human space.

KEY DATES

Submission of abstractsUntil  July 30th 2021
Notification of acceptance to authorsSeptembre 24th 2021
 Sending of the final program to the participantsnovember 5th2021
Congress24th, 25th and 26th of  november 2021

THEMES

• Semiotics and globalization / de-globalization
• Semiotics of space
• Semiotics and technology
• Semiotics of mediated communication
• Semiotics and territorialization / deterritorialization
• Semiotics and education
• Semiotics and aesthetics
• Semiotics of the body
• Semiotics and literature
• Semiotics and gender
• Semiotics: disciplinarity, interdisciplinarity, transdisciplinarity

ABSTRACTS

Abstracts of papers, whether finished research or in development, should include the following items:

1. Title
2. Full name of author (s),
3. Academic degree (doctor, master’s degree, undergraduate or graduate student), institutional affiliation and email.
4. Proposal of theme where to be included
5. Keywords (3 to 5)
6. Summary (top 500 words): brief description of the work in which state of the art is indicated, theoretical focus, methodology and results (if any)
7. Title, summary and keywords, translated into English and spanish
8. Essential bibliography of the study (maximum 5 references)

The scientific committee of the congress may suggest the change of category of a work, to facilitate the thematic and methodological discussion and enrichment. Up to two contributions per author / authors are accepted, as long as they go in different thematic areas. In the event that a paper / article are accepted, only those authors reviewed in the application may present at the congress.

Abstracts should be sent in Word format to the email address of the Congress Thematic Coordinator, Mg. Patricio Espinoza Henríquez (pespinoza@ucsc.cl), with a copy to the President of the Chilean Semiotics Association, Dr Elizabeth Parra (elizabeth.parra.ortiz@gmail.com), before the call closing date.

REGISTRATION VALUES

Exhibitors

• Members and academics of the organizing universities: 50 thousand Chilean pesos ($ 50,000)
• Non-members: 70 thousand Chilean pesos ($ 70,000)
• Students (undergraduate and graduate): 20 thousand Chilean pesos ($ 20,000)

Participants

• With the right to certification: 5,000 Chilean pesos ($ 5,000)

SCIENTIFIC COMITTEE

The contributions will be reviewed by a scientific committee made up of active members of the Chilean Association of Semiotics and members of the congress’s organizing team:

·       Dr. Óscar Basulto Gallegos
·       Dr. Rafael Del Villar Muñoz
·       Dr. Rubén Dittus Benavente
·       Dra. Sandra Meza Fernández
·       Dr. Jaime Otazo Hermosilla
·       Dra. Elizabeth Parra Ortiz
·       Dra. Claudia Tapia Vásquez

CONTACT

·       Dra. Claudia Tapia Vásquez – ctapia@ucsc.cl
·       Dr. Óscar Basulto Gallegos – obasulto@ucsc.cl
·       Mg. Patricio Espinoza Henríquez – pespinoza@ucsc.cl
·       Mg. Javier Martínez Ortiz – jamartin@ucsc.cl

Websites of the organizing institutions:

·       http://www.semiotica.cl
·       http://semiótica2021.ucsc.cl
·       https://www.facebook.com/semiotica2021


L’Association chilienne de sémiotique et le Département des Sciences de la Communication de l’Université Catholique de La Santísima Concepción ont convoqué le XIIe CONGRÈS INTERNATIONAL DE SÉMIOTIQUE CHILIENNE, une activité académique qui se déroulera en mode virtuel depuis la ville de Concepción les 24, 25 et novembre. 26, 2021 sous le thème : Le rôle de la sémiotique dans une société en transformation.

XII Congrès Internationale Chilien de Sémiotique

DEUXIÈME APPEL

Fondements

C´est un temps des orages et des transformations socioculturelles approfondies. La Sémiotique est une discipline qu´elle fait l´études des signes dans le sein de la vie sociale, de l’inconscient du sujet socio-historique, Saussure, à l’interprétation chez Peirce. Car, à niveau de la science est un discours interprétatif réflexive nécessaire pour saisir le réel émergent. Dans ce contexte le Département des Sciences de la Communication de l’Université Catholique de la Santísima Concepción (UCSC), en collaboration avec l’Association Chilienne de Sémiotique, convoque le XIIe Congrès International Chilien de Sémiotique 2021, sous le thème: Le rôle de la sémiotique dans une société en transformation.

La crise sanitaire mondiale a dévoilé un monde où chacun est vu et comparé, et des sociétés dans lesquelles les frontières ont perdu leur capacité à délimiter et à réserver, des logiques de convergence qui, d’autre part, ont également mis l’espace mondial sous “surveillance sociale”. Dans ce contexte apparaissent des phénomènes tels que le traitement du non-savoir, le populisme, le pouvoir d’information et de désinformation et les risques d’un système socio-politique et économique dépassant le pouvoir factuel des États. Avec la mondialisation, le monde est devenu un lieu publiquement « gardé » et la sphère publique s’est traduite par une sphère privée promue par les réseaux sociaux qui déforment et en même temps font le développement de plus en plus l’écosystème de la communication. Toutes ces transformations nécessitent une attention et une analyse constantes.

Tout ce qui précède, approfondi par le contexte de confinement forcé par la pandémie de Covid 19, est présenté comme une opportunité d’étudier les conditions aux limites, il s’agit du lieu où les contradictoires, les contradictions et les implications (Greimas : le carré sémiotique) sont visibles, la sémiotique a quelque chose à dire.

Nous marchons sur une ligne d’incertitude faible tant sur les risques et les conséquences de nos décisions que sur l’incertitude normative et de légitimité de la vie tel comme elle est. Jusqu’à aujourd’hui, les connaissances que nous possédons reposent sur une part minimale appuyée par des faits certains ou évidents, et une autre sur des doutes, des croyances, des intuitions ou des indications et de nombreuses conjectures. Combien de non-savoir pouvons-nous nous permettre sans déclencher des menaces incontrôlables ? Quelle ignorance est pertinente et dans quelle mesure est-elle inoffensive ? Apparemment il faut reprendre le travail sur un itinéraire solide qui nous donne une certaine garantie d’ancrage, un soutien pour voyager et projeter nos activités dans un futur proche sans faire naufrage dans la tentative.

La sémiotique a toujours été attentive à ce qui se passe dans le monde et se présente dans un état de frontière ou de limite permanente, car, comme le dit Mangieri (2001), elle reste fidèle à l’image d’un « voyageur sans pays d’origine défini ». On comprend alors que lorsqu’on parle de sémiosis, ce processus se situe à la base de toutes les disciplines, pour ainsi dire, et n’est en aucun cas un domaine exclusif. Pourtant, la Sémiotique donne un sens à tout ce qui est vu, écrit ou entendu, toujours associé à une conscience critique permanente et à une discursivité ancrée dans l’historique, le social et le culturel, une question qui n’annule pas les autres réalités signifiantes. Au contraire, il les valorise et leur donne du relief.

Selon ce point de vue, le XII Congrès International Chilien de Sémiotique 2021 cherche à devenir un espace de discussion, d’analyse et d’interprétation de l’ensemble des phénomènes des signes qui font l´investissements des univers de sens liés aux ordres social, politique, économique et culturel du XXI siècle et leur rupture, et qui organisent stratégiquement la sémio-sphère contemporaine.

Nous comprenons, dans ce contexte, que les deux premières décennies de ce siècle ont mis en évidence des processus approfondies de conflits sociaux, de crises politiques et économiques, de catastrophes environnementales et, plus actuellement, de problèmes de santé, qui reconfigurent les cadres culturels, nous obligeant à une réflexion critique sur le rôle de notre discipline dans la compréhension de ces transformations. A cela s’ajoute un ensemble d’autres phénomènes qui, par leur nature, nécessitent le déploiement d’une vision globale et interdisciplinaire afin de se rapprocher de leurs axes de signification : exclusion sociale, dynamiques migratoires, crise des institutions, mondialisation et démondialisation, déterritorialisation du pouvoir, reconfigurations de l’espace (public/privé, espaces d’interaction et espaces virtuels). Autrement dit, l’ensemble des sphères qui composent l’espace humain contemporain.

DATES CLÉS

Soumission de résumé (deuxième appel)Du 29 juin au 30 juillet 2021
Attestation d’acceptation aux auteurs24 septembre 2021
Envoi du programme final aux participants5 de novembre de 2021
Date du Congrès24, 25 et 26 novembre 2021

Axes Thématiques

• Sémiotique et mondialisation/démondialisation
• Sémiotique de l’espace
• Sémiotique et technologie
• Sémiotique de la communication médiatisée
• Sémiotique et territorialisation / déterritorialisation
• Sémiotique et éducation
• Sémiotique et esthétique
• Sémiotique du corps
• Sémiotique et littérature
• Sémiotique et genre
• Sémiotique : disciplinarité, interdisciplinarité, transdisciplinarité

RÉSUMÉS

Les résumés des articles, qu’ils soient terminés ou en cours, doivent inclure les éléments suivants :

1. Titre
2. Nom et Prénom de l´auteur ou auteurs, diplôme universitaire (docteur, master, étudiant de premier cycle ou de troisième cycle), affiliation institutionnelle et e-mail
3. Axe thématique auquel vous souhaitez affecter la contribution
4. Mots-clés (3 à 5)
5. Résumé (300 à 500 mots) : brève description du travail indiquant l’approche théorique, la méthodologie et les résultats
6. Titre, résumé et mots-clés, traduits en anglais
7. Bibliographie essentielle de l’étude (maximum 5 références)

Le Comité Scientifique du Congrès peut proposer le changement de catégorie d’une œuvre, pour faciliter la discussion et l’enrichissement thématique ou méthodologique. Jusqu’à deux (2) contributions par auteur/auteurs sont acceptées, pour autant qu’elles adhèrent aux différents axes thématiques. En cas d’acceptation d’une communication/article, seuls les auteurs mentionnés dans la candidature pourront se présenter au Congrès. Les résumés doivent être envoyés en format Word à l’email du coordinateur thématique du Congrès, Mg. Patricio Espinoza Henríquez (pespinoza@ucsc.cl), avec une copie au président de l’Association chilienne de sémiotique, le Dr Elizabeth Parra (elizabeth.parra.ortiz@gmail.com), avant la date de clôture de l’appel.

VALEURS D’ENREGISTREMENT

Exposants

• Membres et universitaires des universités organisatrices : 50 mille pesos chiliens ($ 50 000)
• Non-membres : 70 mille pesos chiliens ($ 70 000)
• Étudiants (premier cycle et cycles supérieurs): 20 mille pesos chiliens ($ 20 000)

Participants

• Avec droit à la certification : 5 000 pesos chiliens ($ 5 000)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Les contributions seront examinées par un comité scientifique composé de membres actifs de l’Association chilienne de sémiotique et de membres de l’équipe organisatrice du Congrès :

·       Dr. Óscar Basulto Gallegos
·       Dr. Rafael Del Villar Muñoz
·       Dr. Rubén Dittus Benavente
·       Dra. Sandra Meza Fernández
·       Dr. Jaime Otazo Hermosilla
·       Dra. Elizabeth Parra Ortiz
·       Dra. Claudia Tapia Vásquez

CONTACT

·       Dra. Claudia Tapia Vásquez – ctapia@ucsc.cl
·       Dr. Óscar Basulto Gallegos – obasulto@ucsc.cl
·       Mg. Patricio Espinoza Henríquez – pespinoza@ucsc.cl
·       Mg. Javier Martínez Ortiz – jamartin@ucsc.cl

Sites web des institutions organisateurs :

·       http://www.semiotica.cl
·       http://semiótica2021.ucsc.cl
·       https://www.facebook.com/semiotica2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.